Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Docteur Henri-Michel PORTE

L’article 21/1 de la déclaration universelle des droits de l’homme, indique que toute personne a le droit de prendre part librement a la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent »

La loi du 29 juillet 98, stipule que l’égal accès de tous, tout au long de la vie, à la culture, à la pratique sportive, aux vacances et aux loisirs, constituent un objectif national et permet de garantir l’exercice effectif de la citoyenneté.

Nous en tenant à ces deux assertions, et pour permettre l’accès à la Culture pour tous, sans discrimination, il faut que l’offre culturelle soit proposée diffusée et relayée par un maximum de media (presse grand public, plaquettes d’information, web tv, site internet, sms…).

Et qu’en même temps, il est évident que l’argent ne doit pas constituer un frein.

Il doit à mon sens exister un juste équilibre entre les tarifications proposées et les revenus de la population concernée par ces propositions artistiques, avec par exemple une grille tarifaire tenant compte des tranches de quotient familial.

Ainsi pour des personnes en situation de précarité, pour qui il est difficile de boucler les fins mois et pour qui la priorité sera plutôt d’assurer à leur famille, gite, couvert, pitance et habillement, il est de notre devoir, par solidarité, de leur offrir un certain nombre de places à des spectacles, manifestations artistiques, ou culturelles.

Une convention a d’ailleurs été signée avec Culture du Cœur 13, à la suite d’une délibération que j’avais proposée sous couvert de notre Maire, en Conseil Municipal, le 2 février 2012

Il est aussi nécessaire de proposer un véritable « Parcours coordonné Culture » avec la DAC, la DAVA, l’UTD, la Médiathèque, la Ludothèque, EMMDAL, EMAP, les Archives municipales, la salle de Spectacles, la Maison des cultures méditerranéennes, le projet culturel sur Fontblanche, le Cinéma les Lumières…

D’y associer, bien sûr, les organisations et associations à but Culturel, les établissements scolaires, les partenaires institutionnels.

Tout en garantissant aux handicapés l’accès aux équipements et activités culturelles,

Et de mettre en place des tarifications spéciales « jeunes, seniors, public défavorisé » dans le cadre d’un « PASS » saison culturelle, contenant toutes les offres artistiques, culturelles de la Ville

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article