Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Docteur Henri-Michel PORTE

A

Bonjour à tous
Je vais m’efforcer d’être… bref… et succinct.  
Je tenais malgré tout et en premier lieu, à remercier M. Le Maire, Loïc Gachon, ainsi que l’ensemble de ce conseil Municipal de m’accueillir avec bienveillance pour les deux derniers conseils Municipaux ayant lieu avant les élections Municipales.
Je salue aussi, bien cordialement, Marcel LICCIA, que je remplace au sein de ce conseil.  Ses choix sont ses choix, son attitude franche l’honore et un ami reste un ami.  
J’ai accepté, en Mars 2008, de faire partie de la liste d’ouverture de GUY OBINO
justement parce que c’était un ami qui me le demandait, mais également et surtout, parce que son projet et son programme pour ce second mandat me convenait tout à fait.


  B

Projets structurants à mettre en place dans la durée et maîtrise des finances ont toujours été mon credo.  
Loïc Gachon, ensuite, a repris ce flambeau et ce projet.  
Il y a mis sa propre sensibilité et sa propre vision certes, mais les grandes lignes étaient conservées et j’ai donc, tout naturellement, renouvelé mon propre engagement vis-à-vis de cette liste, de cette équipe et de l’homme qui la dirigeait.  
Engagement qui m’amène aujourd’hui au sein de ce conseil, dans la continuité de ce qui a déjà été entrepris par vous tous.  
Je m’engage donc, publiquement, pour ces deux derniers conseils municipaux, à poursuivre, avec vous, le travail déjà commencé.  
J’espère que la campagne électorale qui s’ouvre pour la prochaine mandature, continuera à voir des gens responsables proposer des projets intéressants, cohérents, sérieux, financés et finançables.  
Les français en ont un peu soupé de ces magiciens candidats qui disent posséder la lampe d’Aladin avec le bon Génie à l’intérieur permettant, d’un claquement de doigt, de réaliser tous les projets imaginables et qui, une fois au pouvoir, s’aperçoivent qu’il ne retrouve plus la fameuse lampe.  
Sur Vitrolles, Guy Obino a toujours réalisé les projets qu’il était en capacité financière de réaliser. Ni plus, ni moins et sans précipitation pour la réalisation des projets et promesses.  
Depuis son décès, vous avez veillé, tous, à ce que cela continue, ainsi que de conserver le principe de ne réaliser qu’une promesse après l’autre et de la financer.  Faisons en sorte, chacun dans nos partis et responsabilités, que les futurs programmes des candidats respectent cette règle et que nous n’engagions financièrement pas plus que ce nous pouvons faire.  
Peut être alors que les Français, petit à petit, retrouveront confiance dans leur classe politique et dans l’ensemble de leurs élus.  
C’est le vœu que je forme à l’issue de cette intervention et à l’aube de mon court mandat.  
Je vous remercie d’avoir bien voulu m’écouter.  

Dominique LECERF
Conseiller Municipal - Groupe Démocrate et Social


      

Commenter cet article