Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Docteur Henri-Michel PORTE

Organiser à Vitrolles une 7ème Fête de la paix,  c’est une occasion de plus pour sensibiliser des publics divers et de tous âges, et porter le débat sur la place publique, sur les liens étroits entre paix et droits de l’homme, comme entre droits des enfants et droit à une éducation à la paix.

Il existe de multiples façons de transmettre des messages forts aux enfants et aux jeunes.

Cette année, l’Afrique est au cœur du festival de la Fête de la Paix et chaque séquence durant ces 4 journées sera teintée des couleurs culturelles de ce continent.

 Il y sera question de la situation en Afrique, de ces migrations qui semblent constituer un défi pour l’Europe du Nord, des injustices économiques, facteurs de conflits elles aussi.

Arlette BERRE, professeur de Lettres Histoire, née à Dakar disait que :

L’image de I’Afrique est fortement conditionnée par le regard ethnocentrique des occidentaux depuis Hérodote.

Marquée par ce passé, la culture Africaine, d’abord niée, a été admise comme une culture primitive, sans pensée logique et gouvernée par I’émotion

Depuis les indépendances, les pays africains traversent de profonds bouleversements politiques, socio-économiques et culturels, quand  ils ne vivent pas des conflits armés dévastateurs.

Le traitement de ces évènements dans nos médias contribue à présenter une vision fortement misérabiliste de I’Afrique et seulement celle-là

Ce continent que I’on présente comme martyr sous les feux de I’actualité, apparaît tout autre quand il s’agit du sport, de la musique et des arts en général.

Il faut reconnaître qu’une évolution des mentalités, amorcée dès le premier contact, perdure jusqu’a nos jours à travers une tradition d’échange et de respect de la culture de I’autre 

Il faut parler ici de I’ apport de I’ Art Africain chez nos artistes cubistes, en citant Picasso, tout comme celui du cinéma africain qui se bat courageusement en évoquant quelques succès médiatiques comme ” La vie sur terre”, du cinéaste Malien Abderrahmane Sissako,

Mais, comment parler des cultures quand Ie livre est inaccessible ?

II est vrai que dans la plupart des pays, le prix d’un livre équivaut à un salaire minimal, sans couverture sociale de surcroît.

II est vrai que ces africains ont été dépossédés de leur culture et que cette aliénation a pu faire des ravages ;

Mais une civilisation n’existe t- elle pas quand elle survit à tous les maux; I’esclavage, la colonisation, les indépendances illusoires, les catastrophes suspectes que I’on dit naturelles, les conflits hallucinants, la misère organisée, les épidémies foudroyantes et la liste est longue...

 

Malgré tout, les africains ont une culture, culture de lutte, du mouvement, culture multiforme et créative

 

Cette culture est un enjeu vital pour ce continent qui a traversé tant de crises. C’est pour rendre ce monde habitable que les artistes s’expriment. En Afrique, peut-être, plus qu’ailleurs, cette maxime est valable : « plus grande est la souffrance plus fort doit être le talent »

Nelson Mandela disait : "Etre libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la libertés des autres"

Combien d’hommes et femmes  issus de cette terre d’Afrique se sont battus pour   faire exister l’espoir de paix sur terre, malgré « les a priori » et « les rejets égoïstes des autres » : comme le disait Léopold Sédar Senghor : «Les racistes sont des gens qui se trompent de colère.»

Ce n’est pas un hasard si :

Mohamed El Baradei, Diplomate égyptien ;Wangar Maathai, Ecologiste et femme politique kenyane ; le Ghanéen Kofi Annan, Secrétaire général de l'ONU ; les Sud Africains :Nelson Mandela,  Desmond Tutu, et Fréderik de Klerk ont obtenu ces dernières décennies le prix Nobel de la Paix.

La Fête de la Paix – proposée par Massilia Cosmopolitane  - envisage de nombreuses destinations culturelles, via les musiques actuelles, les sons et musiques de l’Afrique, les arts graphiques, le conte, la peinture, le cinéma, des  rencontres  et des débats pour convertir l’amitié entre les peuples en monnaie d’échanges.

Autant d’instants trop rares pour s’éclairer sur l’état du monde, échanger et confronter les points de vue et notre Municipalité sera toujours à vos cotés pour apporter sa contribution à l’expression de ce cri d’espoir qu’est de vivre ensemble dans un Monde fait de Paix et de Respect de l’autre.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article