Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Docteur Henri-Michel PORTE

A l'approche de la saint Valentin une question se pose :

Quel homme saurait-il vivre sans amour ?

Nous avons tous besoin de sublimer quelqu’un, l’aimer le chérir ; savoir qu’il sera là malgré les tourmentes et les orages ; pouvoir compter sur lui.

Ces relations privilégiées entre deux êtres sont nécessaires et si merveilleuses que la quête du bonheur sur terre, passe par elles.

L’amour doit être la conscience de l’homme : un cœur meurtri, déchiré par la violence de ses passions est aveuglé ; il ne conçoit la vie que comme une impasse.

Il existe pourtant  une infinité de routes pour conduire aux portes du bonheur !

L’amour n’est pas aveugle, il est au contraire lumière ; il souffle une chaude brise de tendresse qui apaise les flots tumultueux.

Les passions sont aveugles, folles, bouillonnantes en déséquilibrent  tous les autres sentiments ; si l’amour est sagesse, sécurité, on ne doit pas cependant le considérer comme acquis à jamais ; il faut savoir attiser chaque jour la flamme du « foyer » qui se bâtit.

Banalités évidentes, mais qui doivent toujours être présentes à l’esprit ; c’est en cela que l’amour est conscience !

Vivre à deux, c’est bâtir ensemble une famille, valeur traditionnelle, morale, mais nécessaire à l’équilibre de tous.

La vie à deux c’est aussi la vie avec les autres, parmi eux…

Les amoureux ne doivent pas être seuls au monde et les amitiés sincères sont le ciment complémentaire de notre existence.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article