Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Docteur Henri-Michel PORTE

Monsieur le Maire, Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs

C’est désormais une tradition, nous ouvrons le livre de la saison Culturelle, sous les feuillages des platanes centenaires de Fontblanche. 

La saison précédente, a vu la concrétisation de nos objectifs que je rappellerai ici :

        Faire de Vitrolles une ville au rayonnement culturel

        Donner une âme à la ville mobilisant, impliquant et intéressant tous les vitrollais

        Faire de la culture un moyen d’épanouissement personnel et social de chacun….

        Favoriser la création et encourager les initiatives à vocation culturelle

Le travail de fond effectué - et qui n’est pas toujours perçu par tous - tout au long de l’année avec les ateliers en périscolaires et  ou ceux  mis en place par nos services culturels dans le domaine musical, du théâtre, des arts plastiques, ce travail contribue a l’atteinte de ses objectifs : notamment  en s’appuyant sur nos écoles municipales que sont l’EMAP et l’EMMDAL

Ce travail de qualité est confirmé par l’engouement et un nombre d’inscriptions croissants puisque nous envisageons d’ouvrir deux cours supplémentaires dans les tranches d’ages d’initiation.

Les associations oeuvrant dans le champ culturel, rivalisent de projets et d’imagination, notamment dans le domaine de la création artistique, et souvent travaillent de concert - ce qui est, je pense, facilité par les réunions régulières de la Commission Extra municipale Culturelle.

Nous allons en avoir un aperçu avec Téatropéra qui, tout à l’heure, nous proposera un extrait quelque peu déjanté de sa création « Ecumes » avec Champagne Factory…

La compagnie Nieto, a été retenue avec « Le Facteur » de Pablo Neruda, comme tournée CPA et contribue a valoriser l’image culturelle de Vitrolles…

Les Dindoulettos du Roucas, représentent notre ville dans de nombreux festivals en Europe, vont proposer en partenariat avec la DAC, la semaine prochaine les premières rencontres folkloriques européennes organisées dans notre Ville

Charlie Free qui a su exister et résister, quand d’autres courbaient l’échine, brille par son festival de Jazz, de renommée internationale et porte haut et fort les couleurs des notre ville. Un partenariat puissant a été mis en place cette année avec notre Municipalité.

Avec le cinéma Les Lumières, nous avons organisé suivant nos objectifs de campagne, le premier Festival du polar méditerranéen : son succès inaugural, indique que sa pérennisation ne fait point de doute… cette année, en février prochain, Monsieur YASMINA KHADRA, sans doute le plus grand écrivain algérien contemporain,  en sera le parrain et le chanteur IDIR  accompagnera  la clôture de ce festival.

Les premières rencontres des jeunes talents classiques organisées ici même au printemps ont eu le succès escompté et ainsi démontré  que la musique classique, n’est pas le fait de quelques esthètes mais que la jeunesse ne s’intéresse pas seulement aux musiques actuelles et pouvait y tenir sa place comme acteur (plus de 350 jeunes étaient là) nous poursuivrons et amplifierons cette action.

Les premières rencontres des théâtres amateurs, ont montré aussi, toute la fraîcheur et l’esprit créatif de passionnés de ce mode d’expression ; le public a suivi… nous poursuivrons également cette action nouvelle

Le partenariat plus étroit avec Massilia Cosmopolitaine, a permis de porter un regard différent, sur la culture africaine, et durant le mois d’Août plus de 1000 spectateurs ont occupé Fontblanche : c’est une occasion de plus pour sensibiliser des publics divers et de tous âges, et porter le débat sur la place publique, sur les liens étroits entre paix et droits de l’homme, comme entre droits des enfants et droit à une éducation à la paix.

J’oublie certainement d’autres événements…  comme la nuit du Conte, fin août… les petites formes de musique de chambre, ou de théâtre qui se déroulent chaque mois ici même… les expositions d’art contemporain…

le mois prochain une exposition d’un genre particulier  d’art ultramarin ou méta pélagique, nous  permettra de découvrir des objets que la mer a pris, conservés et modelés au fil des ans….

Les nuits du Rocher dont le contenu éclectique tant au niveau des formes que de variété du public auxquelles elles s’adressent…classique, danse, chanteurs à voix… ont connu le succès  que chacun a pu percevoir… nous obligeant a être toujours plus exigeant pour la qualité des spectacles proposés.

L’humour aura aussi sa place cette année, avec les Bonimenteurs ce trimestre et Christelle Cholet – « l’Empiafiée » -  au cours du premier semestre…

Marcel Maréchal reviendra avant sa retraite comme directeur des tréteaux de France, où il sera remplacé par Francis Huster dont nous avons envisagé la venue d’ici la fin d’année 2011.

Je voudrais  développer maintenant, brièvement, une nouvelle étape pour notre action culturelle. Nous avons réfléchi sur un projet centré sur les culturelles méditerranéennes et toutes les formes d’expression artistique dans le cadre de la « Maison virtuelle des Cultures Méditerranéennes » à Fontblanche.

Comme vous l’avez pu constater, nombreuses sont les actions qui sont teintées de cet esprit Méditerranéen…

Aussi, ai-je proposé d’élargir - tout en en conservant l’esprit d’ouverture sur toutes les cultures - l’action Culturelle du domaine de Fontblanche : notre écrin de verdure se restaure petit à petit et doit recouvrer les fastes culturels d’antan… il devra évoluer vers une « Cité des Arts et des pratiques Culturelles ».

Bien sur cette action progressive ne pourra  complètement se concrétiser qu’au moment où nous disposerons à nouveau d’un Théâtre fonctionnel - c'est-à-dire en janvier 2012. Ainsi sur le Domaine, la plupart des infrastructures, existent ou vont être restaurées avec la livraison du Théâtre  (Théâtre de 180 places, technique, hangar, lieux de représentations plus petits, Feydeau, Sanvic, et à terme résidences d’artistes…)

Cependant, l’état d’esprit Cité des Arts  peut commencer à s’y installer, avec de l’espace pour des répétitions, l’accueil et le logement d’artistes en résidence, un centre de formation pluridisciplinaire et des espaces à expérimentations (ateliers) et expositions en liaison notamment mais pas exclusivement avec la Maison des cultures méditerranéennes.

Aujourd’hui, les associations  et les artistes travaillent plutôt indépendamment à leurs propres créations artistiques. Cela rend leurs travaux moins visibles pour le grand public. Néanmoins, cette scène artistique pourrait offrir beaucoup de possibilités pour le développement culturel ultérieur (et le profilage) de Vitrolles.

La CITE des arts  et des PRATIQUES CULTURELLES (CAPC) aura vocation  à rayonner sur un territoire dépassant largement la ville.

L’objectif est de développer une politique de «  Publics » créant un le lieu de réconciliation  entre amateurs et professionnels.   

Dans le but, à la fois de faire venir le Public, mais aussi aller vers lui.  

Faire se croiser les Publics. Le projet se présente comme un projet de VIE, de PRATIQUES.

Nous devons penser au Théâtre comme un outil de VIE dans la Cité et  mettre la Ville sous le regard du Théâtre, comme s’y impliquent les Architectes, les Urbanistes, les décorateurs, les Auteurs doivent se tourner vers la Vie.

 

La CITE des arts  et des PRATIQUES CULTURELLES doit être un lieu de vie permanent, foisonnant… avec des expositions, stages, petites formes en journée, conférences, démonstrations, expression d’artistes des différents métiers du théâtre….  Décors, mobiliers, accessoires, postiches, masques, éclairage, sonorisation….

 

La CITE des arts  et des PRATIQUES CULTURELLES doit être un interlocuteur, partenaire des compagnies amateurs, comme professionnelles,  adepte d’un théâtre Forum,  de Vitrolles mais aussi des villes de la CPA…, de même partenaire privilégié  pour l’émancipation de la CPA en matière de culture : a Aix Danse, Musique, Opéra, à Vitrolles se pencher sur le théâtre pour la Communauté…

Production de spectacle a destination des jeunes publics et du public en général, tournées engagées dans la CPA

Dans le même temps, promotion du répertoire classique mais aussi théâtre contemporain…

 Les rencontres des ateliers de théâtres amateurs seront pérennisées, avec soutien aux associations, aux scolaires, lycée…  soutien et conseil techniques au sein de la CITE des arts  et des PRATIQUES CULTURELLES,  proposés stout au long de l’année (pour les scolaires ou associations : les deux postes à mi-temps théâtre qui débutent en septembre (l’autre mi-temps étant sur le périscolaire),…  ces ateliers et rencontres pourraient se déplacer sur les villes de la CPA en tournées communautaires

 Une classe théâtre avec des intervenants municipaux qui pourraient être mis a disposition des associations, et ateliers de la ville et aussi, pour répondre  a une demande de perfectionnement en expression scénique pour notre section d’art Lyrique de l’EMMDAL

 La conduite d’une politique publique ne se limite pas aux équipements culturels et par la pratique de la lecture publique, de la musique, de la danse, du théâtre, des arts plastiques, des musées, du cinéma…

Elle va de pair avec d’autres aspects de l’action publique locale :

L’action sociale : pratiques tarifaires, l’accès à tous, au plus défavorisés,

L’éducation : initiation, découverte dés le plus jeune âge, jeux éducatifs,

L’aménagement des espaces : investissement de lieux insolites, friches…

L’occupation des espaces : spectacles de rue

Mise en valeur du patrimoine historique, archéologique, ethnologique,

Les nouvelles technologies : multimédia numérique, cd rom, Internet,

L’environnement …

Elle prend aussi en compte les logiques territoriales :

Par les intercommunalités, articulation, concertations, coopérations entre les acteurs, fonctionnement en réseau

 

La culture est par excellence un lieu de réconciliation de notre société.

C’est une valeur de tolérance parce que la culture suppose l’accueil de l’autre ; une valeur d’égalité parce qu’il ne peut y avoir de culture que partagée ;

Une valeur de solidarité, car rien n’est plus puissant que le sentiment d’appartenance à une même civilisation.

 

Wassily Kandinsky disait :

" L'art dans son ensemble n'est pas une création sans but qui s'écoule dans le vide. C'est une puissance dont le but doit être de développer et d'améliorer l'âme humaine."

 

Je vous remercie pour votre écoute.

 

Docteur Henri-Michel PORTE

Adjoint au Maire

Délégué à la Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article